Vendredi, une vingtaine de sans-abri installés dans un camp sur les contreforts de la Chartreuse ont mangé à leur faim. Martine, friturière à Romsée, a offert des frites et des boulettes aux sans-abri. Le campement est géré par l’association « Repas SDF Liège-Herstal » dont Karin Legrand, conseillère CPAS à Herstal, est la responsable principale.

L’humilité et la discrétion de Martine font que nous avons dû batailler pour la convaincre d’accepter un « petit article » dans La Meuse Liège afin de souligner son altruisme. Et ce ne fut pas simple… Vendredi dernier, elle a offert une rafale de raviers de frites, des boulettes sauce lapin et les raviers de mayonnaise qui vont avec à des sans-abri qui ont posé leur camp d’infortune du côté de Robermont.

Martine, la patrone de « La Frittine », située rue Roosevelt à Romsée, n’en démordait pas. « Je n’ai vraiment pas fait ce geste pour obtenir des retours, que ce soit sur les réseaux sociaux ou dans les médias. »

Martine a fonctionné au coup de cœur. Cette indépendante qui cuit des frites du matin au soir ne veut pas être sollicitée toutes les semaines. Frappée par la magie de Noël, elle a été touchée en plein cœur par une de ses clientes qui s’occupe d’un campement de SDF du côté de Robermont.

« Moi aussi j’ai vécu des moments difficiles dans ma vie. Ça n’a pas toujours été facile et faire plaisir durant la période de Noël me remplit de joie. Lorsque m’a cliente m’a parlé d’aider ses protégés, j’ai été touchée et je lui ai dit que j’offrais le repas à tout le monde mais ne vous méprenez pas, je n’ai pas nourri la moitié de la Ville de Liège. Ma cliente était un peu gênée, elle voulait payer la moitié mais j’ai insisté pour tout offrir. Noël revêt un caractère magique et chez moi, à cette période, il n’y a plus que cela qui compte. »

Personne n’est à l’abri Ainsi, Martine a préparé des portions de frites individuelles afin que les SDF puissent les déguster dans leur tente. « J’ai préparé une portion de frites et un boulet sauce lapin par personne et j’ai mis deux gros raviers de mayonnaise pour que tout le monde puisse en profiter. La vie est dure pour tout le monde et personne n’est à l’abri. Peu importent les choix que les uns et les autres ont posés, nous ne sommes pas là pour les juger mais pour les aider. C’est ça aussi Noël. Et en tant que petite indépendante, j’ai participé, avec mes moyens, pour améliorer le quotidien de celles et ceux qui n’ont plus grand-chose. »

Ce camp, situé sur le site de la Chartreuse, est géré, au quotidien, par les bénévoles de l’association Repas SDF Liège Herstal. « Nous passons chaque jour sur le camp de la Chartreuse avec des repas et avec des vêtements chauds », insiste Karin Legrand. « Nous avons installé des tentes équipées de vrais matelas pour ne pas que les sans-abri dorment à même le sol. Nous avons également monté des structures solides, avec l’aide d’indépendants très bricoleurs, pour la prise de certains repas en commun. Nous essayons de passer de nombreuses heures en compagnie des sans-abri. Les policiers sont au courant de l’installation de ce campement. Ils passent régulièrement sur le site afin de s’assurer que tout se déroule bien, ce qui est le cas. »

ARNAUD BISSCHOP

 

https://www.lameuse.be/313011/article/2018-11-27/des-frites-et-des-boulettes-pour-les-sdf-du-camp-de-la-chartreuse