Motion déposée au conseil communal du 25 mars 2019 et votée à l’unanimité lors du Conseil Communal du 29 avril 2019.

Motion pour la lutte contre la violence liée à la haine et au rejet de l’autre

Le terrorisme est aveugle, il n’a pas de visage ! Le terrorisme frappe n’importe qui, n’importe quand, il ne connait aucune limite et peut frapper tout humain sans distinction ethnique ou philosophique.
Nous sommes sans voix face à l’horreur qui a frappé deux mosquées et fait 50 victimes innocentes en Nouvelle-Zélande.
Face à la montée des populismes et des extrêmes sur notre continent et dans le monde, nous ne pouvons que condamner fermement et mener un combat frontal contre les discours de haine et toute incitation à la haine et à la violence envers autrui !
Cela suffit-il pour autant ? Le phénomène ne cesse de s’amplifier.


Malheureusement, et depuis bien longtemps, la banalisation des discours anti-musulmans envahit notre quotidien : des discours politiques, intellectuels et médiatiques sont semés de graines de haine et de discorde.
Il est plus que temps d’agir !
Notre démocratie ne peut accepter de telles dérives. Face au terrorisme, de quelque idéologie qu’il soit, nous devons réagir et agir.
Nous tenons à exprimer nos sincères condoléances aux familles victimes de cette tragédie.

ANNEXE

Proposition :

La plateforme du savoir-vivre ensemble doit réagir face aux différentes problématiques liées à la haine, au rejet et à la discrimination dautrui.

Elle devrait convoquer les acteurs des différentes associations culturelles de la Ville, organiser des conférences-débats, des expositions et des concours pour jeunes et adultes concernant la diversité culturelle, philosophique, sociale et/ou économique.

Dautre part, la plateforme doit être plus dynamique et présente sur le terrain pour se rapprocher du citoyen et œuvrer pour un cadre de vie où chacun trouve une place digne dans la société qui se veut ouverte aux identités multiples.

Motion déposée par

Yunus Sahinbay et Semih Berber